Recherche environnementale

Au fil des années, les risques potentiels pour l’environnement posés par la fabrication et l’utilisation de nanomatériaux suscitent de plus en plus d’inquiétudes. Comment la recherche financée par l’UE contribue-t-elle à répondre à ces préoccupations?

Les propriétés uniques des nanomatériaux constituent un défi pour les scientifiques qui travaillent à l’évaluation de leurs risques pour l’environnement. L’analyse des dangers des nanomatériaux pour l’environnement est un exercice complexe qui couvre de nombreux champs d’expertise scientifique différents.

Afin d’effectuer une évaluation fiable et sérieuse des risques pour l’environnement, les scientifiques doivent recueillir des informations pertinentes sur les différents stades de l’ensemble du cycle de vie d’un nanomatériau, de sa production à son recyclage ou à son élimination.

Cela implique de:

  • fournir des informations visant à caractériser les propriétés physicochimiques d’un nanomatériau;
  • comprendre où le nanomatériau va dans l’environnement;
  • comprendre quels organismes sont exposés au nanomatériau;
  • prédire l’exposition de l’eau, des sols et des sédiments aux nanomatériaux;
  • comprendre si et de quelle manière les nanomatériaux sont transformés lorsqu’ils sont dans l’environnement; en d’autres termes, comment certains nanomatériaux spécifiques interagissent avec d’autres substances chimiques présentes dans l’environnement, qu’il s’agisse de substances chimiques naturelles ou artificielles.

Les projets de recherche financés par l’UE visent à améliorer les techniques, les méthodes d’essai et les outils disponibles qui aident à contrôler et à mesurer les nanomatériaux dans l’environnement. Ce travail permettra aux scientifiques et aux organismes de régulation non seulement d’obtenir des données plus fiables pour évaluer les risques des nanomatériaux pour l’environnement, mais également de déterminer quand des mesures supplémentaires de gestion des risques sont nécessaires.

Deux projets de recherche financés par l’UE [MARINA (Managing Risks of Nanomaterials) et SUN (Sustainable Nanotechnologies)] ont montré des résultats prometteurs dans l’évaluation de l’exposition environnementale aux nanomatériaux et la génération de scénarios réalistes d’exposition environnementale. Ces projets ont également généré d’importantes recommandations sur la manière d’améliorer les lignes directrices relatives aux essais disponibles pour les nanomatériaux, permettant ainsi aux autorités de concevoir de meilleures façons de tester et de créer de nouvelles méthodes standardisées pour évaluer les risques des nanomatériaux pour l’environnement.

Categories Display