Exposition aux nanomatériaux

Un aspect essentiel de toute évaluation des risques de substances dangereuses réside dans l’évaluation de l’exposition. En effet, bien qu’un produit chimique puisse présenter certains risques pour la santé, ces risques ne se concrétisent que si une personne est réellement exposée au produit chimique. Ce principe s’applique également aux nanomatériaux. Par conséquent, il est essentiel de déterminer si les particuliers peuvent être exposés aux nanomatériaux dans leur vie quotidienne, notamment sur leur lieu de travail et chez eux, et de quelle manière ils y sont exposés.

Les nanomatériaux, de par leur nature, tendent à se regrouper pour former des objets plus gros appelés agrégats et agglomérats qui ont une incidence sur la façon dont ils interagissent, par exemple, avec les tissus pulmonaires.

En outre, dans de nombreux produits actuellement présents sur le marché, les nanomatériaux sont incorporés dans différentes matrices, ce qui a une incidence sur leur disponibilité pour l’utilisateur ou pour l’environnement.

Mais les nanomatériaux peuvent-ils être libérés de ces matrices et peuvent-ils aisément se «détacher» de ces agrégats et agglomérats plus gros? Il existe déjà un cadre général pour déterminer la libération de nanomatériaux par les poudres (ISO/TS 12025:2012).

Des recherches supplémentaires sont en cours pour élaborer de nouveaux outils tels que des dosimètres individuels pour mesurer l'exposition à des nanoparticules sur le lieu de travail.

Categories Display