Avenir des nanomédicaments

Les nanomédicaments sont de plus en étudiés par les scientifiques pour différentes applications médicales. Elles incluent un ciblage et une administration plus efficace du médicament ainsi qu’une nanomédecine personnalisée grâce à laquelle un médicament est administré au patient en fonction de son profil génétique.
 

Nanomatériaux émergents

Les nanomatériaux émergents tels que les micelles de copolymères à blocs, les polymères, les nanotubes de carbone, les points quantiques et les dendrimères sont conçus pour permettre d’administrer ou cibler des médicaments de manière plus efficace.

Les nanotubes de carbone sont des atomes de carbone de forme hexagonale liés entre eux qui, ensemble, prennent la forme d’un tube creux. Ils font l’objet d’examens pour des applications thérapeutiques, en particulier pour le traitement du cancer, mais également pour le développement de nouveaux agents diagnostiques et de nanocapteurs. Les nanotubes de carbone peuvent être utilisés pour l’administration ciblée de médicaments.

Les points quantiques sont des nanocristaux semiconducteurs composés d’un noyau inorganique entouré d’une enveloppe métallique. Ils peuvent être utilisés comme vecteurs de médicaments ou comme marqueurs fluorescents pour d’autres vecteurs de médicaments tels que les liposomes. Ils peuvent aider à combiner l’imagerie moléculaire à des fins de diagnostic et le traitement, par exemple, dans le cadre du développement de stratégies thérapeutiques contre le cancer.

Pour les nanotubes de carbone et les points quantiques, la toxicité constitue un problème important, et les chercheurs examinent comment rendre ces matériaux moins toxiques avant de les utiliser pour des applications médicales.

Les dendrimères sont des molécules possédant une structure régulière et fortement ramifiée. Ils mesurent entre 1 et 10 nanomètres de diamètre et possèdent une cavité interne hydrophobe pouvant contenir des molécules hydrophobes, par exemple des médicaments anticancéreux. Par rapport aux autres vecteurs de médicaments tels que les liposomes, les dendrimères sont mécaniquement plus stables, mais ils ne peuvent transporter que de petites quantités du médicament.
 

Théranostique et nanomédecine personnalisée

PharmacienLa nanomédecine personnalisée fait référence à une approche thérapeutique adaptée aux caractéristiques individuelles d’un patient grâce à l’utilisation de techniques telles que le profilage moléculaire. À l’avenir, la nanotechnologie pourrait nous permettre de recevoir des traitements thérapeutiques personnalisés. Les nanomédicaments développés récemment incluent des systèmes à plusieurs composants appelés la théranostique qui peuvent, par exemple, incorporer des molécules thérapeutiques et diagnostiques. Le nanosystème qui en résulte permettra le diagnostic, l’administration du médicament et le suivi des effets du médicament. Le développement de tels systèmes peut aider à atteindre l’objectif suivant: obtenir des traitements individualisés pour plusieurs maladies.

Le nombre accru de recherches effectuées en faveur d’une nanomédecine personnalisée s’explique par le fait que des maladies telles que le cancer sont extrêmement hétérogènes et les traitements existants ne sont efficaces que pour certains patients et à un certain stade de la maladie. L’administration d’un agent théranostique à un patient peut éventuellement permettre le suivi de la réponse du patient au nanomédicament, étant donné que les molécules d’imagerie permettent de visualiser en temps réel l’effet du médicament. Par conséquent, les protocoles de traitement et le dosage du médicament peuvent être optimisés et individualisés durant le suivi.

Categories Display