Nanomédicaments sur le marché de l’UE

Les nanomédicaments sont sur le marché depuis plus de 20 ans. Les autorités européennes évaluent chaque médicament avant de l’approuver et publient des informations sur ses utilisations et caractéristiques.

Le premier nanomédicament a été autorisé par la Commission européenne en 1996. Pour chaque médicament qu’elle évalue, l’Agence européenne des médicaments (EMA) publie sur son site web un rapport européen public d’évaluation (EPAR) expliquant l’utilisation et les caractéristiques du médicament.

Ci-après figurent quelques exemples de nanomédicaments qui ont déjà été mis sur le marché.

Médicaments Principe actif et plateforme/technologie Utilisation Avantages de la nanoformulation
Abraxane Suspension colloïdale sans solvant de paclitaxel (principe actif) lié à l’albumine sous forme de nanoparticule sphérique Traitement du cancer du sein, de l’adénocarcinome du pancréas, du cancer du poumon non à petites cellules Problèmes de solubilité du principe actif résolu (paclitaxel lui-même insoluble dans l’eau). Toxicité sévère et moins fréquente (nausées, vomissements, fatigue, arthralgie, myalgie, alopécie) par rapport aux formulations précédentes
Caelyx Doxorubicine liposomale pégylée Traitement du cancer du sein métastatique, du cancer de l’ovaire, du sarcome de Kaposi (un cancer des vaisseaux sanguins), du myélome multiple Concentration plus élevée dans les cellules tumorales et temps de circulation accru - réduction de la cardiotoxicité de la doxorubicine
CosmoFer/INFeD/Ferrisat* Nanoparticules de fer revêtues de dextrane pour administration par voie parentérale (injection) Traitement de l’anémie Complexe de fer-carbohydrate plus stable par rapport aux formulations sans nanoparticules - toxicité réduite (réduction de la néphrotoxicité, accumulation de fer intracellulaire)
Rapamune Particules de sirolimus dans une nanodispersion colloïdale de nanocristaux stabilisées pour réduire la taille de la particule Prophylaxie du rejet d’organe chez les patients ayant subi une transplantation rénale Biodisponibilité et stabilité accrues


*Rapport EPAR non disponible, la procédure européenne n’ayant pas permis la délivrance d’une autorisation.

Categories Display