Nanomatériaux dans nos aliments

Les nanomatériaux peuvent être présents dans les aliments que nous ingérons Ils peuvent être utilisés pour accroître la valeur nutritionnelle des aliments ou pour diminuer les quantités d’additifs tels que les sucres, les sels, les arômes et les colorants utilisés dans un produit.

Certains nanomatériaux sont utilisés comme additifs dans nos aliments depuis des décennies. À titre d’exemple, on peut citer le dioxyde de titane, communément appelé par son code d’additif alimentaire E171, et la silice amorphe synthétique (SAS), ou E551. La SAS est utilisée comme agent de clarification pour éliminer les matières solides en suspension du liquide dans les boissons, ainsi que pour prévenir la formation de grumeaux dans les aliments en poudre. Lorsqu’elle est utilisée dans ces applications, à la suite du processus de fabrication, une fraction des particules de SAS et de dioxyde de titane trouvées dans les produits alimentaires sera à l’échelle nanométrique.

Un domaine en cours de développement est l’utilisation des nanomatériaux afin d’améliorer l’absorption et l’apport de nutriments et d’autres substances telles que les vitamines et les acides gras d’oméga 3 en compléments. Les nanomatériaux peuvent également aider à disperser des matières insolubles dans l’eau telles quelles.

Malgré un grand nombre d’applications intéressantes, un grand nombre d’interrogations subsistent au sujet de la sécurité des consommateurs. Afin de protéger les consommateurs, un cadre juridique rigoureux est en place. Ce dernier établit que l’utilisation des nanomatériaux dans les aliments doit être approuvée par les autorités réglementaires avant leur commercialisation et que les risques potentiels doivent faire l’objet d’une évaluation approfondie.

Categories Display